Le Student Challenge 2013

Il n’est pas facile de raconter ce que nous avons vécu dès le retour, tout se bouscule, nous ne savons quoi raconter en premier et nous sommes encore embarqués dans cette formidable aventure. Nous avons parfois l’impression d’avoir vécu dans un monde à part pendant deux semaines.

L’année dernière nous avons été frappés par ce pays fort en contrastes. Dans ce cas, vous pourriez vous dire que nous étions préparés pour cette année, pourtant à chaque fois c’est une aventure. C’est toujours aussi surprenant de passer d’un désert de cailloux aux dunes puis aux oasis en moins de 5 minutes.
Les comportements de marocains envers nous sont également très différents. Certains vous dépannent et vous parlent comme s’ils vous connaissaient depuis longtemps, tandis que d’autres sont prêts à vous lancer des cailloux, donner des coups de pieds dans votre voiture.

student
La mendicité est très présente, lorsque l’on s’arrête dans un village, tous les enfants sont autour de nous à réclamer des stylos, snickers, etc. Un photographe vivant à Casablanca depuis 15 ans nous a conseillé de ne rien donner et encore moins de leur lancer des objets telle une caravane publicitaire, « ce ne sont pas des animaux ». De même, il nous a expliqué que le fait de donner favorisait la mendicité, les parents disent à leur enfants que « ce n’est pas la peine de travailler à l’école vu que les touristes seront là pour leur donner ». Ainsi il est difficile de faire la part entre donner pour leur faire plaisir et ne pas favoriser la mendicité.

Lors du 4L Trophy nous avions été très intrigués car lorsque vous tombez en panne ou vous arrêtez au milieu du désert et qu’il n’y a absolument rien autour de vous, juste des cailloux, d’un seul coup, vous voyez 3 Marocains à coté de vous, vous ne savez pas d’où ils viennent, vous ne les avez pas vu arriver, et pourtant ils sont là. Même si ce sont 3 enfants de 5 ans, ils sont là tout seul. Et bien, nous n’avons toujours pas eu d’explication ! Nous en avons parlé avec les organisateurs, les autres équipages, personne n’a la solution.
C’est d’ailleurs l’une de ces rencontres qui nous a bien aidée ! Nous avons un road-book qui nous indique les pistes ou cap à suivre, or étant tous les deux très doués en orientation, nous avons continué tout droit au lieu de suivre une piste à gauche, de ce fait nous avons atterri dans un Oued (qui est une petite rivière à sec donc pleine de sable). Et là … Posés sur la plaque de protection avant, pas moyen de se sortir de là à deux ! Puis nous voyons arriver un marocain sur sa mobylette qui nous a très gentiment aidé à sortir de là, à creuser sous Kathy avec nous, à pousser, etc …

P1020872 P1020874
Une autre anecdote est que nous avons évité une amende. Au début du col de Tichka, les policiers flashaient dans une zone à 60 km/h. Ils nous ont arrêté avec l’équipage devant nous avec qui nous roulions parce que nous étions soit disant à 80km/h, alors que Kathy souffrait quelque peu et que dans la montée, 60 était déjà une bonne vitesse. « Ah vous étiez à 80 km/h, c’est limité à 60 … Sinon vous n’avez pas souvenir de France ? », nous avions un fond de petit pot de Nutella, « Chef nous avons ça pour vous ça vous intéresse ? » « Ah oui super ! ». Et voilà 2 amendes évitées grâce à un petit pot de Nutella !

Ensuite nous avons eu un souci mécanique à Marrakech. La conduite dans cette ville est très sportive et lors de la traversé pour trouver un hôtel où passer la nuit, l’un de nos ventilateurs a grillé. Du coup, surchauffe du moteur, bruit bizarre, arrêt en urgence devant un petit restaurant. De là, voyant que la 4L ne redémarrait pas, le responsable sort et nous dit « attendez je vais appeler mon mécanicien personnel, il arrive, va vous dépanner. Surtout vous ne lui donnait rien c’est mon mécano personnel ! », il était 23h. Heureusement Kathy n’avait rien de grave et a redémarré.

Nous ne pouvons pas dire que le Student Challenge n’est pas une histoire de solidarité. En effet, nous avons aidé un équipage de Casablanca à Algesiras. Leur roulement de galet tendeur de pompe à eau a rendu l’âme, personne n’en avait de rechange. De ce fait nous les avons accompagnés puis remorqué jusqu’à Algesiras.

Vous pouvez retrouver toutes les photos de cette aventure ici.

Ainsi qu’une vidéo réalisée par Matthieu .

P1020936

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s